Difficultés parfois quand je projette. Ce que ce que les gens font ou disent me rappellent des blessures de mes parents le plus souvent qui avec ceux qu'ils ont pu dire ou faire notamment ne pas faire quand j'étais ado, c'est à dire m'accompagner, être présent et me faire parler ou voir que je souffrai, m'ont beaucoup blessé, mise en colère et attristé.

Je me suis sentie ignorée, délaissée, abandonnée, rejetée, comme si je n'existai pas.  Je sais que j'existai mais la colère de mon frère prenait trop de place et ils ne se rendaient pas compte que j'avais besoin de leur présence, j'avais besoin de leur aide, car je souffrai moi aussi du divorce, de la séparation.  

Heureusement, j'étais là et j'ai pris soin de moi comme j'ai pu.  

Je sais aujourd'hui que j'ai fait de mon mieux et je me suis pardonnée, je leur ai pardonné, parfois la blessure est rouverte par des actions ou des mots d'autrui.  La peur d'être abandonnée, rejetée, ignorée et délaissée est là, je l'accueille avec bienveillance, je sais que je suis là et que je ne m'abandonne pas, ne me rejette pas, ne m'ignore pas ou ne me délaisse pas mais je me souviens de l'ado qui se sentait ainsi et je revois sa douleur, sa souffrance et je compatis.  J'ai connu cette personne et j'ai souffert mais c'est du passé, cela est terminé et je suis là aujourd'hui, je vis et suis heureuse comme je suis, je m'accepte comme je suis et suis en harmonie avec moi même.

Résultat de recherche d'images pour "harmonie"